v

Ce livre du chanoine Weber, qui nous aide à revivre la plénitude de la vie de Jésus, avait reçu, à sa publication, l'imprimatur et l'approbation de Léon XIII.
Sa numérisation s'appuie sur le fichier mis à disposition par le site "jesusmarie.com". Remerciements à son auteur .
Le texte est vérifié par comparaison avec l'édition papier originale (Édition de Propagande - 1196° mille).
Un exemplaire en epub pour les liseuses électroniques booken (marque française et remarquable de fonctionnement et de lisibilité) est en cours de construction.

Imprimatur : Tornaci die 13° Aprilis 1928 . V. Cantineau Can. cens .lib

L’EMMANUEL — DIEU AVEC NOUS

(Saint Jean, I, 1-18)

Au commencement était le Verbe, et le Verbe était en Dieu, et le Verbe était Dieu.
Au commencement Il était Dieu.
Par lui toutes choses ont été faite ; et rien n’a été fait sans lui.
Ce qui a été fait était Vie en lui; et la Vie était la Lumière des hommes. Et la Lumière luit parmi les ténèbres, et les ténèbres ne L’ont point comprise.

Un homme, ont le nom était Jean, fut envoyé de Dieu. Il vint pour être témoin, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous crussent par lui. Il n’était pas la Lumière, mais il devait rendre témoignage à la Lumière.

Celui-là était la véritable Lumière qui éclaire tout homme venant en ce monde. Il était dans le monde, et le monde a été fait par lui, et le monde ne l’a pas connu. Il vint dans Son propre domaine, et les siens ne L’ont point reçu.

Mais, à tous ceux qui L’ont reçu, Il a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu. Ce pouvoir, Il l’a donné à tous ceux qui croient en Son Nom, qui ne sont pas nés du sang, ni de la volonté de la chaire, ni de la volonté d’un homme, mais de Dieu même.

ET LE VERBE S’EST FAIT CHAIR, ET IL A HABITÉ PARMI NOUS.
Et nous avons vu Sa gloire, Sa gloire comme Fils unique du Père; nous L’avons vu plein de grâce et de vérité.
Jean lui a rendu témoignage. Il a jeté ce cri :
«C’est de Celui-là que je disais : Celui qui doit venir après moi est antérieur à moi, parce qu’Il est au-dessus de moi. »

Et tous, nous avons reçu de Sa plénitude : grâce sur grâce. Car si la Loi nous fut donnée par Moïse, la grâce et la vérité nous sont venues par Jésus-Christ.

Nul n’a jamais vu Dieu. Mais le Fils unique qui est dans le sein du Père, lui, nous L’a fait connaître.

top page