04 78 28 41 68
† 06 33 86 72 37

Préparation des funérailles - Évangile

 Première Lecture  Psaume  Retour Liturgie de la Parole.

Les béatitudes. — Matthieu.

Mt 5, 1-12

1 Voyant les foules, il monta sur la montagne, et lorsqu'il se fut assis, ses disciples s'approchèrent de lui.

2 Alors, prenant la parole, il se mit à les enseigner, en disant :

3"Heureux les pauvres en esprit, car le royaume des cieux est à eux !

4 Heureux ceux qui sont affligés, car ils seront consolés !

5 Heureux ceux qui sont doux, car ils posséderont la terre !

6 Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés !

7 Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde !

8 Heureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu !

9 Heureux les pacifiques, car ils seront appelés enfants de Dieu !

10 Heureux ceux qui souffrent persécution pour la justice, car le royaume des cieux est à eux !

11 Heureux serez-vous, lorsqu'on vous insultera, qu'on vous persécutera, et qu'on dira faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi.

12 Réjouissez-vous et soyez dans l'allégresse, parce que votre récompense est grande dans les cieux."

Venez à moi les bénis de mon Père. — Matthieu.

Mt 11, 25-28

25 En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit :« Je vous bénis, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que vous avez caché ces choses aux sages et aux prudents, et les avez révélées aux simples.

26 Oui, Père, car tel fut votre bon plaisir. »

27 Toutes choses m'ont été remises par mon Père ; et personne ne connaît le Fils, si ce n'est le Père, et personne ne connaît le Père, si ce n'est le Fils, et celui à qui le Fils aura bien voulu le révéler.

28 Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et ployez sous le fardeau, et je vous soulagerai.

Vous m'avez donné à boire. — Matthieu.

Mt 25, 31-46

Jésus disait à ses disciples :

31 Quand le Fils de l'homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, il s'assiéra alors sur son trône de gloire,

32 et toutes les nations seront rassemblées devant lui, et il séparera les uns d'avec les autres, comme le pasteur sépare les brebis d'avec les boucs,

33 et il mettra les brebis à sa droite et les boucs à sa gauche.

34 Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : « Venez, les bénis de mon Père : prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la création du monde.

35 Car j'ai eu faim, et vous m'avez donné à manger ; j'ai eu soif, et vous m'avez donné à boire ; j'étais étranger, et vous m'avez recueilli ;

36 nu, et vous m'avez vêtu ; j'ai été malade, et vous m'avez visité ; j'étais en prison, et vous êtes venus à moi. »

37 Alors les justes lui répondront : « Seigneur, quand vous avons-nous vu avoir faim, et vous avons-nous donné à manger ; avoir soif, et vous avons-nous donné à boire ?

38 Quand vous avons-nous vu étranger, et vous avons-nous recueilli ; nu, et vous avons-nous vêtu ?

39 Quand vous avons-nous vu malade ou en prison, et sommes-nous venus à vous ? »

40 Et le Roi leur répondra : « En vérité, je vous le dis, chaque fois que vous l'avez fait à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait. »

41 Alors il dira aussi à ceux qui seront à sa gauche :« Allez-vous-en loin de moi, les maudits, au feu éternel, qui a été préparé pour le diable et pour ses anges.

42 Car j'ai eu faim, et vous ne m'avez pas donné à manger ; j'ai eu soif, et vous ne m'avez pas donné à boire ;

43 j'étais étranger, et vous ne m'avez pas recueilli ; nu, et vous ne m'avez pas vêtu ; malade et en prison, et vous ne m'avez pas visité »

44 Alors eux aussi lui répondront : « Seigneur, quand vous avons-nous vu avoir faim, ou avoir soif, ou étranger, ou nu, ou malade, ou en prison, et ne vous avons-nous pas assisté ? »

45 Alors il leur répondra : « En vérité, je vous le dis, chaque fois que vous ne l'avez pas fait à l'un de ces plus petits, c'est à moi que vous ne l'avez pas fait. »

46 Et ceux-ci s'en iront au supplice éternel, et les justes à la vie éternelle.

Il est ressuscité ! — Marc.

Mc15, 33-34a.c.37-39 ; 16, 1-6

33 La sixième heure arrivée, il se fit des ténèbres sur la terre entière jusqu'à la neuvième heure.

34 Et à la neuvième, heure, Jésus cria d'une voix forte : « Eloï, Eloï, lama sabacthani. »

37 Jésus jeta un grand cri et expira.

38 Et le voile du sanctuaire se fendit en deux, du haut en bas.

39 Le centurion qui se tenait en face de lui, ayant vu qu'il avait expiré ainsi, dit : « Vraiment cet homme était Fils de Dieu. »

1 Lorsque le sabbat fut passé, Marie la Magdaléenne, Marie, mère de Jacques, et Salomé achetèrent des aromates afin d'aller l'embaumer.

2 Et, le premier jour de la semaine, de grand matin, elles vinrent au sépulcre, le soleil venant de se lever.

3 Elles se disaient entre elles : « Qui nous roulera la pierre de l'entrée du sépulcre ? »

4 Elles regardèrent et observèrent que la pierre avait été roulée de côté ; or elle était fort grande.

5 Entrant dans le sépulcre, elles virent un jeune homme assis à droite, vêtu d'une robe blanche, et elles furent saisies de frayeur.

6 Mais il leur dit : « N'ayez pas de frayeur ! Vous cherchez Jésus de Nazareth, le crucifié : il est ressuscité, il n'est pont ici. Voici la place où on l'avait déposé. »

Gardez vos lampes allumées. — Luc.

Lc 12, 35-38, 40

35 Que vos reins restent ceints et vos lampes allumées !

36 Et vous, soyez semblables à des hommes qui attendent leur maître à son retour des noces, afin que, lorsqu'il arrivera et frappera, ils lui ouvrent aussitôt.

37 Heureux ce serviteur que le maître, à son arrivée, trouvera veillant ! Je vous le dis en vérité, il se ceindra, les fera mettre à table et passera pour les servir.

38 Et si c'est à la deuxième ou à la troisième veille qu'il arrive et (les) trouve ainsi, heureux sont-ils !

40 Vous aussi, tenez-vous prêts, car c'est à l'heure que vous ne pensez pas que le Fils de l'homme viendra !

La crucifixion. — Luc.

Lc23, 33-34, 39-46, 50-53

33 Lorsqu'ils furent arrivés au lieu appelé Calvaire, ils l'y crucifièrent, ainsi que les malfaiteurs, l'un à droite, l'autre à gauche.

34 Et Jésus disait : « Père, pardonnez-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font. » Et se partageant ses vêtements, ils les tirèrent au sort.

39 Or, l'un des malfaiteurs, mis en croix l'injuriait, disant : « N'es-tu pas le Christ ? Sauve-toi toi-même et sauve-nous ! »

40 Mais l'autre le reprenait, disant : « Tu n'as pas même la crainte de Dieu, toi qui subis la même condamnation !

41 Pour nous, c'est justice, car nous recevons ce que méritent les choses que nous avons faites ; mais lui n'a rien fait de mal. »

42 Et il dit : « Jésus, souvenez-vous de moi, quand vous reviendrez avec votre royauté. »

43 Et il lui dit : « Je te le dis en vérité, aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis. »

44 Il était alors environ la sixième heure, et il se fit des ténèbres sur la terre entière jusqu'à la neuvième heure,

45 le soleil s'étant éclipsé, et le voile du sanctuaire se fendit par le milieu.

46 Et Jésus clama d'une voix forte :« Père, je remets mon esprit entre vos mains. » Et, ce disant, il expira.

Et alors un homme, nommé Joseph, qui était membre du conseil, homme bon et juste,

51- il n'avait donné son assentiment à leur résolution ni à leur acte, - d'Arimathie, ville juive, qui attendait le royaume de Dieu,

52 cet (homme) alla trouver Pilate pour lui demander le corps de Jésus ;

53 il le descendit, l'enveloppa d'un linceul, et le déposa dans un sépulcre taillé dans le roc, où personne n'avait encore été mis.

Les disciples d'Emmaüs. — Luc.

Luc 24, 13-35

13 Or, ce même jour, deux d'entre eux se rendaient à un bourg, nommé Emmaüs, distant de Jérusalem de soixante stades,

14 et ils causaient entre eux de tous ces événements.

15 Tandis qu'ils causaient et discutaient, Jésus lui-même, s'étant approché, se mit à faire route avec eux ;

16 mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître.

17 Il leur dit : "De quoi vous entretenez-vous ainsi en marchant ?"Et ils s'arrêtèrent tout tristes.

18 L'un d'eux, nommé Cléophas, lui dit : "Tu es bien le seul qui, de passage à Jérusalem, ne sache pas ce qui s'y est passé ces jours-ci !"

19 Il leur dit : "Quoi ?"Ils lui dirent : "Ce qui concerne Jésus de Nazareth, qui fut un prophète puissant en œuvres et en parole devant Dieu et tout le peuple ;

20 et comment nos grands prêtres et nos chefs l'ont livré pour être condamné à mort et l'ont crucifié.

21 Quant à nous, nous espérions que ce serait lui qui délivrerait Israël ; mais, en plus de tout cela, on est au troisième jour depuis que cela s'est passé.

22 Aussi bien, quelques femmes, des nôtres, nous ont jetés dans la stupeur : étant allées de grand matin au sépulcre,

23 et n'ayant pas trouvé son corps, elles sont venues dire même qu'elles avaient vu une apparition d'anges qui disaient qu'il est vivant.

24 Quelques-uns de nos compagnons s'en sont allés au sépulcre et ont bien trouvé (toutes choses) comme les femmes avaient dit : mais lui, ils ne l'ont point vu."

25 Et lui leur dit : "Ô (hommes) sans intelligence et lents de cœur pour croire à tout ce qu'ont dit les prophètes !

26 Ne faillait-il pas que le Christ souffrit cela pour entrer dans sa gloire ?"

27 Et commençant par Moïse et (continuant) par tous les prophètes, il leur expliqua, dans toutes les Ecritures, ce qui le concernait.

28 Ils approchèrent du bourg où ils se rendaient, et lui feignit de se rendre plus loin.

29 Mais ils le contraignirent, disant : "Reste avec nous, car on est au soir et déjà le jour est sur son déclin."Et il entra pour rester avec eux.

30 Or, quand il se fut mis à table avec eux, il prit le pain, dit la bénédiction, puis le rompit et le leur donna.

31 Alors leurs yeux s'ouvrirent, et ils le reconnurent ; et il disparut de leur vue.

32 Et ils se dirent l'un à l'autre : "Est-ce que notre cœur n'était pas brûlant en nous, lorsqu'il nous parlait sur le chemin, tandis qu'il nous dévoilait les Ecritures ?"

33 Sur l'heure même, ils partirent et retournèrent à Jérusalem ; et ils trouvèrent réunis les Onze et leurs compagnons,

34 qui disaient : "Réellement le Seigneur est ressuscité, et il est apparu à Simon."

35 Et eux de raconter ce qui (s'était passé) sur le chemin, et comment il avait été reconnu par eux à la fraction du pain.

Il a tellement aimé le monde. — Jean.

Jn 3, 16-17

16 En effet, Dieu a tellement aimé le monde, qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point mais ait la vie éternelle.

17 Car Dieu n'a pas envoyé le Fils dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui.

Je le ressusciterai au dernier jour. — Jean.

Jn 6, 37-40

37 Tout ce le Père me donne viendra à moi, et celui qui vient à moi, je ne jetterai point dehors.

38 Car je suis descendu du ciel pour faire, non ma volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé.

39 Or, la volonté de celui qui m'a envoyé, est que je ne perde aucun de ceux qu'il m'a donnés, mais que je les ressuscite au dernier jour.

40 Car c'est la volonté de mon Père qui m'a envoyé, que quiconque voit le Fils et croit en lui, ait la vie éternelle ; et moi je le ressusciterai au dernier jour.

Je suis le pain vivant. — Jean.

Jn 6, 51-58

51 Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement ; et le pain que je donnerai, c'est ma chair, pour le salut du monde.

52 Là-dessus, les Juifs disputaient entre eux, disant : « Comment cet homme peut-il donner sa chair à manger ? »

53 Jésus leur dit : « En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l'homme, et ne buvez son sang, vous n'avez point la vie en vous-mêmes.

54 Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle, et moi, je le ressusciterai au dernier jour.

55 Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage.

56 Celui qui mange ma chair et boit mon sang, demeure en moi, et moi en lui.

57 Comme le Père qui est vivant m'a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra aussi par moi.

58 C'est là le pain qui est descendu du ciel : il n'en est point comme de vos pères qui ont mangé la manne et qui sont morts ; celui qui mange de ce pain vivra éternellement. »

Je suis la résurrection. — Jean.

Jn 11, 17-27

17 Jésus vint donc et trouva Lazare depuis quatre jours dans le sépulcre.

18 Or, Béthanie était près de Jérusalem, à quinze stades environ.

19 Beaucoup de Juifs étaient venus près de Marthe et de Marie pour les consoler au sujet de leur frère.

20 Dès que Marthe eut appris que Jésus arrivait, elle alla au-devant de lui, tandis que Marie se tenait assise à la maison.

21 Marthe dit donc à Jésus : « Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort.

22 Mais maintenant encore, je sais que tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te l'accordera ».

23 Jésus lui dit : « Ton frère ressuscitera. »

24« Je sais, lui répondit Marthe, qu'il ressuscitera lors de la résurrection, au dernier jour. »

25 Jésus lui dit : « Je suis la résurrection et la vie ; celui qui croit en moi, fût-il mort, vivra ;

26 Et quiconque vit et croit en moi, ne mourra point pour toujours. Le croyez-vous ? »

27 « Oui, Seigneur », lui dit-elle, « je crois que vous êtes le Christ, le Fils de Dieu, qui devait venir en ce monde. »

Lazare, sors ! — Jean.

Jn 11, 32-45

32 Lorsque Marie fut arrivée au lieu où était Jésus, le voyant, elle tomba à ses pieds, et lui dit : « Seigneur, si vous aviez été ici, mon frère ne serait pas mort. »

33 Jésus la voyant pleurer, elle et les Juifs qui l'accompagnaient, frémit en son esprit, et se laissa aller à l'émotion.

34 Et il dit : « Où l'avez-vous mis ? » « Seigneur, lui répondirent-ils, venez et voyez »

35 Et Jésus pleura.

36 Les Juifs dirent : « Voyez comme il l'aimait. »

37 Mais quelques-uns d'entre eux dirent : « Ne pouvait-il pas, lui qui a ouvert les yeux d'un aveugle-né, faire aussi que cet homme ne mourût point ? »

38 Jésus donc, frémissant de nouveau en lui-même, se rendit au sépulcre : c'était un caveau, et une pierre était posée dessus.

39 « Otez la pierre », dit Jésus. Marthe, la sœur de celui qui était mort, lui dit : « Seigneur, il sent déjà, car il y a quatre jours qu'il est là. »

40 Jésus lui dit : « Ne vous ai-je pas dit que si vous croyez, vous verrez la gloire de Dieu ? »

41 Ils ôtèrent donc la pierre ; et Jésus leva les yeux en haut et dit : « Père, je vous rends grâces de ce que vous m'avez exaucé.

42 Pour moi je savais que vous m'exaucez toujours ; mais j'ai dit cela à cause de la foule qui m'entoure, afin qu'ils croient que c'est vous qui m'avez envoyé. »

43 Ayant parlé ainsi, il cria d'une voix forte :

44 « Lazare, sors ! » Et le mort sortit, les pieds et les mains liés de bandelettes, et le visage enveloppé d'un suaire. Jésus leur dit : « Déliez-le, et laissez-le aller. »

45 Beaucoup d'entre les Juifs qui étaient venus près de Marie et de Marthe, et qui avaient vu ce qu'avait fait Jésus, crurent en lui.

Le grain de blé. — Jean.

Jn 12, 24-28

24 En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il demeure seul ;

25 Mais s'il meurt, il porte beaucoup de fruit. Celui qui aime sa vie, la perdra ; et celui qui hait sa vie en ce monde, la conservera pour la vie éternelle.

26 Si quelqu'un veut être mon serviteur, qu'il me suive, et là où je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu'un me sert, mon Père l'honorera.

27 Maintenant mon âme est troublée ; et que dirai-je ? « Père, délivre-moi de cette heure. Mais c'est pour cela que je suis arrivé à cette heure. »

28 « Père glorifie ton nom. » Et une voix vint du ciel : « Je l'ai glorifié et je le glorifierai encore. »

Je suis le chemin. — Jean.

Jn 14, 1-6

1 Que votre cœur ne se trouble point. Vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi.

2 Il y a beaucoup de demeures dans la maison de mon Père ; s'il en était autrement, je vous l'aurais dit, car je vais vous y préparer une place.

3 Et lorsque je m'en serai allé et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis, vous y soyez aussi ;

4 Et là où je vais, vous en savez le chemin.

5 Thomas lui dit : « Seigneur, nous ne savons où vous allez ; comment donc en saurions-nous le chemin ? »

6 Jésus lui dit : « Je suis le chemin, la vérité et la vie ; nul ne vient au Père que par moi. »

Afin qu'ils soient avec moi. — Jean

Jn 17, 1-3.24-26

1 Ayant ainsi parlé, Jésus leva les yeux au ciel et dit : « Père, l'heure est venue, glorifiez votre Fils, afin que votre Fils vous glorifie,

2 Puisque vous lui avez donné autorité sur toute chair, afin qu'à tous ceux que vous lui avez donnés, il donne la vie éternelle.

3 Or, la vie éternelle, c'est qu'ils vous connaissent, vous, le seul vrai Dieu, et celui que vous avez envoyé, Jésus-Christ.

24 Père, ceux que vous m'avez donnés, je veux que là où je suis, ils y soient avec moi, afin qu'ils voient la gloire que vous m'avez donnée, parce que vous m'avez aimé avant la création du monde.

25 Père juste, le monde ne vous a pas connu, mais moi, je vous ai connu, et ceux-ci ont connu que c'est vous qui m'avez envoyé.

26 Et je leur ai fait connaître votre nom, et je le leur ferai connaître, afin que l'amour dont vous m'avez aimé soit en eux, et que je sois moi aussi en eux. »

Tout est consommé. — Jean.

Jn 19, 17ab.18.25-30

17 Et ils prirent Jésus et l'emmenèrent. Jésus, portant sa croix, arriva hors de la ville au lieu nommé Calvaire, en Hébreu Golgotha ;

18 C'est là qu'ils le crucifièrent, et deux autres avec lui, un de chaque côté, et Jésus au milieu.

25 Près de la croix de Jésus se tenaient sa mère et la sœur de sa mère, Marie, femme de Clopas, et Marie-Madeleine.

26 Jésus ayant vu sa mère, et auprès d'elle le disciple qu'il aimait, dit à sa mère : « Femme, voilà votre fils. »

27 Ensuite il dit au disciple : « Voilà votre mère"Et depuis cette heure-là, le disciple la prit chez lui. »

28 Après cela, Jésus sachant que tout était maintenant consommé, afin que l'écriture s'accomplît, dit : « J'ai soif. »

29 Il y avait là un vase plein de vinaigre ; les soldats en remplirent une éponge, et l'ayant fixée au bout d'une tige d'hysope, ils l'approchèrent de sa bouche.

30 Quand Jésus eut pris le vinaigre, il dit : « Tout est consommé », et baissant la tête il rendit l'esprit.