04 78 28 41 68
† 06 33 86 72 37

Préparation des funérailles - Première Lecture

 Psaume  Évangile  Retour Liturgie de la Parole.

Échelle de Jacob — Genèse.

Gen. 28,12

10 Jacob partit de Bershéba et se dirigea vers Harane.

11 Il atteignit le lieu où il allait passer la nuit car le soleil s'était couché. Il y prit une pierre pour la mettre sous sa tête, et dormit en ce lieu.

12 Il eut un songe : voici qu'une échelle était dressée sur la terre, son sommet touchait le ciel, et des anges de Dieu montaient et descendaient.

13 Le Seigneur se tenait près de lui. Il dit : « Je suis le Seigneur, le Dieu d'Abraham ton père, le Dieu d'Isaac. La terre sur laquelle tu es couché, je te la donne, à toi et à tes descendants.

14 Tes descendants seront nombreux comme la poussière du sol, vous vous répandrez à l'orient et à l'occident, au nord et au midi ; en toi et en ta descendance seront bénies toutes les familles de la terre.

15 Voici que je suis avec toi ; je te garderai partout où tu iras, et je te ramènerai sur cette terre ; car je ne t'abandonnerai pas avant d'avoir accompli ce que je t'ai dit. »

16 Jacob sortit de son sommeil et déclara : « En vérité, le Seigneur est en ce lieu ! Et moi, je ne le savais pas. »

17 Il fut saisi de crainte et il dit : « Que ce lieu est redoutable ! C'est vraiment la maison de Dieu, la porte du ciel ! »

18 Jacob se leva de bon matin, il prit la pierre qu'il avait mise sous sa tête, il la dressa pour en faire une stèle, et sur le sommet il versa de l'huile.

19 Jacob donna le nom de Béthel (c'est-à-dire : Maison de Dieu) à ce lieu qui auparavant s'appelait Louz.

20 Alors Jacob prononça ce vœu : « Si Dieu est avec moi, s'il me garde sur le chemin où je marche, s'il me donne du pain pour manger et des vêtements pour me couvrir,

21 et si je reviens sain et sauf à la maison de mon père, le Seigneur sera mon Dieu.

22 Cette pierre dont j'ai fait une stèle sera la maison de Dieu. De tout ce que tu me donneras, je prélèverai la dîme pour toi. »

Je verrai Dieu — Job.

Job 19, 1.23-27a

1 Alors Job prit la parole et dit :

23 Oh ! Qui me donnera que mes paroles soient écrites ! Qui me donnera qu'elles soient consignées dans un livre,

24 qu'avec un burin de fer et du plomb, elles soient pour toujours gravées dans le roc !

25 Je sais que mon libérateur est vivant, et qu'il se lèvera le dernier sur la poussière.

26 Alors de ce squelette, revêtu de sa peau, de ma chair je verrai Dieu.

Moi-même je le verrai ; mes yeux le verront, et non un autre ;

La mort de l'enfant de David et d'Urie — Samuel.

2 Sam 12,15-24

15 Et Nathan s'en alla dans sa maison.

Dieu frappa l'enfant que la femme d'Urie avait enfanté à David, et il devint gravement malade.

16 David pria Dieu pour l'enfant, et jeûna ; et, étant entré dans sa chambre, il passa la nuit couché par terre.

17 Les anciens de sa maison insistèrent auprès de lui pour le faire lever de terre ; mais il ne voulut point et ne mangea pas avec eux.

18 Le septième jour, l'enfant mourut. Les serviteurs de David craignaient de lui annoncer que l'enfant était mort, car ils disaient : « Lorsque l'enfant vivait encore, nous lui avons parlé, et il n'a pas écouté notre voix ; comment lui dirons-nous : L'enfant est mort ? Il fera pis encore. »

19 David s'aperçut que ses serviteurs parlaient tout bas entre eux, et David comprit que l'enfant était mort. David dit à ses serviteurs : « L'enfant est donc mort ? » Ils dirent : « Il est mort. »

20 Alors David, s'étant levé de terre, se baigna, s'oignit et changea de vêtements ; puis il alla dans la maison de Dieu et se prosterna. Revenu chez lui, il demanda qu'on lui servît à manger, et il mangea.

21 Ses serviteurs lui dirent : « Qu'est-ce que tu fais là ? Lorsque l'enfant vivait, tu jeûnais et tu pleurais, et maintenant que l'enfant est mort, tu te lèves et tu manges du pain ! »

22 Il dit : « Quand l'enfant vivait encore, je jeûnais et je pleurais, car je disais : Qui sait ? Le Seigneur aura peut-être pitié de moi, et l'enfant vivra ?

23 Maintenant qu'il est mort, pourquoi jeûnerais-je ? Puis-je encore le faire revenir ? J'irai vers lui ; mais il ne reviendra pas vers moi. »

24 David consola Bethsabée, sa femme ; il s'approcha d'elle et coucha avec elle, et elle enfanta un fils, qu'il appela Salomon ; et le Seigneur l'aima.

Il essuiera les larmes — Isaïe.

Is 25, 6a.7-9

6 Et le Seigneur préparera un festin sur cette montagne, pour tous les peuples.

7 Et il déchirera sur cette montagne le voile qui voilait tous les peuples, et la couverture qui couvrait toutes les nations,

8 Il détruira la mort pour toujours. Le Seigneur essuiera les larmes sur tous les visages. Il ôtera l'opprobre de son peuple de dessus toute la terre ; car le Seigneur a ainsi parlé.

9 On dira en ce jour-là : "Voici notre Dieu ; en qui nous espérions pour être sauvés ; c'est le Seigneur, en qui nous avons espéré ; livrons-nous à l'allégresse et réjouissons-nous en son salut.

La vie immortelle — Sagesse.

Sg 2, 1-4a.22-23 ; 3, 1-9

1 Ils tiennent de faux raisonnements quand ils se disent les uns aux autres : "Notre vie est courte et pleine de tristesse. Lorsque la fin arrive, aucun homme n'a le moyen de l'éviter et l'on ne connaît personne qui soit revenu du monde des morts.

2 C'est par hasard que nous sommes nés et, après notre départ, ce sera comme si nous n'avions jamais existé. Notre respiration est une vapeur sans consistance ; la pensée n'est qu'une étincelle produite par le battement de notre cœur :

3 quand elle s'éteint, le corps devient cendre et l'esprit se dissipe comme l'air insaisissable.

4 Après quelque temps, les gens oublient jusqu'à notre nom et personne ne se souvient plus de nos actions. Notre existence s'écoule sans laisser plus de traces qu'un nuage ; elle disparaît comme le brouillard chassé par les rayons du soleil et dissipé par sa chaleur.

22 Ils ignorent les intentions secrètes de Dieu ; ils n'ont jamais espéré en une récompense accordée à qui mène une vie sainte et ils ne croient pas à l'honneur réservé aux êtres irréprochables.

23 Or, Dieu a créé les humains en les destinant à une vie immortelle, il les a faits à l'image de ce qu'il est lui-même.

1 Mais les âmes des justes sont entre les mains de Dieu, aucun tourment ne les atteindra plus.

2 Aux yeux des insensés, ils passent pour bien morts, leur départ de ce monde a été tenu pour un désastre

3 et leur éloignement de nous pour une disparition totale. Pourtant, ils sont dans la paix de Dieu.

4 Selon les hommes, ils ont subi des peines, mais ils avaient la ferme espérance de connaître l'immortalité.

5 Leurs souffrances étaient légères en comparaison du grand bonheur qu'ils recevront. Dieu les a mis à l'épreuve et les a trouvés dignes d'être avec lui.

6 Il les a éprouvés comme l'or qui passe au creuset, il les a accueillis comme un sacrifice complet offert sur l'autel.

7 Au moment fixé par Dieu pour le jugement, ils brilleront d'un vif éclat, ils seront comme des étincelles qui courent à travers la paille en y propageant le feu.

8 Ils jugeront les nations, ils domineront les peuples et le Seigneur sera leur roi pour toujours.

9 Ceux qui mettent leur confiance en Dieu comprendront alors que son plan est vrai ; ceux qui lui sont fidèles demeureront unis à lui dans l'amour. En effet, Dieu se montre favorable et bon envers ceux qui lui sont attachés, il assure sa protection à ceux qu'il a choisis.

Espérance — Sagesse

Sagesse 2, 23 ; 3, 1-6.9

23 Dieu a créé l'homme pour l'immortalité, et il l'a fait à l'image de sa propre nature.

1 Les âmes des justes sont dans la main de Dieu, et le tourment ne les atteindra pas.

2 Aux yeux des insensés, ils paraissent être morts, et leur sortie de ce monde semble un malheur,

3 et leur départ du milieu de nous un anéantissement ; mais ils sont dans la paix.

4 Alors même que, devant les hommes, ils ont subi des châtiments, leur espérance est pleine d'immortalité.

5 Après une légère peine, ils recevront une grande récompense ; car Dieu les a éprouvés, et les a trouvés dignes de lui.

6 Il les a essayés comme l'or dans la fournaise, et les a agréés comme un parfait holocauste.

9 Eux qui ont mis en lui leur confiance, ils comprendront la vérité, ses fidèles habiteront avec lui dans l'amour ; car la grâce et la miséricorde sont pour ses élus.

Il y a un temps pour tout : Écclésiaste.

Écclésiaste 3, 1-16

1 Il y a un temps fixé pour tout, un temps pour toute chose sous le ciel :

2 Un temps pour naître, et un temps pour mourir ;
un temps pour planter, et un temps pour arracher ce qui a été planté ;

3 Un temps pour tuer, et un temps pour guérir ;
un temps pour abattre, et un temps pour bâtir ;

4 Un temps pour pleurer, et un temps pour rire ;
un temps pour se lamenter, et un temps pour danser ;

5 Un temps pour jeter des pierres, et un temps pour en ramasser ;

un temps pour embrasser, et un temps pour s'abstenir d'embrassements.

6 Un temps pour chercher, et un temps pour perdre ;
un temps pour garder, et un temps pour jeter ;

7 Un temps pour déchirer, et un temps pour coudre ;
un temps pour se taire, et un temps pour parler ;

8 Un temps pour aimer, et un temps pour haïr ;
un temps pour la guerre, et un temps pour la paix ;

9 Quel est l'avantage, pour celui qui travaille, de la peine qu'il se donne ?

10 J'ai examiné le labeur auquel Dieu impose aux enfants des hommes de se livrer.

11 Dieu a fait toute chose belle en son temps, il a mis aussi dans leur cœur l'éternité, mais sans que l'homme puisse comprendre l'œuvre que Dieu fait, du commencement jusqu'à la fin.

12 Et j'ai reconnu qu'il n'y a rien de meilleur pour eux que de se réjouir et se donner du bien-être pendant leur vie,

13 et en même temps que si un homme mange et boit, et jouit du bien-être au milieu de son travail, c'est là un don de Dieu.

14 J'ai reconnu que tout ce que Dieu fait durera toujours, qu'il n'y a rien à y ajouter ni rien à en retrancher : Dieu agit ainsi afin qu'on le craigne.

15 Ce qui se fait existait déjà, et ce qui se fera a déjà été : Dieu ramène ce qui est passé.

La délivrance. — Lamentations.

Lamentations 3, 17-26

17 Mon âme est dégoûtée, parce qu'elle n'a plus de paix ; j'ai oublié le bonheur ;

18 Et je disais : Ma force est perdue, je n'ai plus d'espérance en le Seigneur !

19 Souviens-toi de mon affliction et de ma souffrance, de l'absinthe et du fiel !

20 Mon âme s'en souvient sans cesse, et elle est abattue en moi.

21 Voilà ce que je veux me rappeler en mon cœur ; c'est pourquoi j'espérerai.

22 C'est une grâce du Seigneur que nous ne soyons pas anéantis, car tes miséricordes ne sont pas épuisées ;

23 Elles se renouvellent chaque matin ; grande est ta fidélité !

24 Le Seigneur est mon partage ; c'est pourquoi j'espère en lui.

25 Le Seigneur est bon pour qui espère en lui, pour l'âme qui le cherche.

26 Il est bon d'attendre en silence la délivrance du Seigneur ;

Le pardon des péchés — Actes des apôtres.

actes 10, 34-36 39-43

34 Alors Pierre prit la parole : « En vérité, je le comprends : Dieu ne fait pas de différence entre les hommes ;

35 mais, quelle que soit leur race, il accueille les hommes qui l'adorent et font ce qui est juste.

36 Il a envoyé la Parole aux fils d'Israël, pour leur annoncer la paix par Jésus Christ : c'est lui, Jésus, qui est le Seigneur de tous.

39 Et nous, nous sommes témoins de tout ce qu'il a fait dans le pays des Juifs et à Jérusalem. Ils l'ont fait mourir en le pendant au bois du supplice.

40 Et voici que Dieu l'a ressuscité le troisième jour.

41 Il lui a donné de se montrer, non pas à tout le peuple, mais seulement aux témoins que Dieu avait choisis d'avance, à nous qui avons mangé et bu avec lui après sa résurrection d'entre les morts.

42 Il nous a chargés d'annoncer au peuple et de témoigner que Dieu l'a choisi comme Juge des vivants et des morts.

43 C'est à lui que tous les prophètes rendent ce témoignage : « Tout homme qui croit en lui reçoit par lui le pardon de ses péchés. »

Nous vivrons avec lui — Romains.

Rm 6, 3-9

3 Ne savez-vous pas que nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, c'est en sa mort que nous avons été baptisés ?

4 Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme le Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, nous aussi nous marchions dans une vie nouvelle.

5 Si, en effet, nous avons été greffés sur lui, par la ressemblance de sa mort, nous le serons aussi par celle de sa résurrection :

6 sachant que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché fût détruit, pour que nous ne soyons plus les esclaves du péché ;

7 car celui qui est mort est affranchi du péché.

8 Mais si nous sommes morts avec le Christ, nous croyons que nous vivrons avec lui,

9 sachant que le Christ ressuscité des morts ne meurt plus ; la mort n'a plus sur lui d'empire.

La rédemption de notre corps — Romains.

Rm 8, 18-23

18 Car j'estime que les souffrances du temps présent sont sans proportion avec la gloire à venir qui sera manifestée en nous.

19 Aussi la création attend-elle avec un ardent désir la manifestation des enfants de Dieu.

20 La création, en effet, a été assujettie à la vanité, - non de son gré, mais par la volonté de celui qui l'y a soumise, - avec l'espérance

21 qu'elle aussi sera affranchie de la servitude de la corruption, pour avoir part à la liberté glorieuse des enfants de Dieu.

22 Car nous savons que, jusqu'à ce jour, la création tout entière gémit et souffre les douleurs de l'enfantement.

23 Et ce n'est pas elle seulement ; nous aussi, qui avons les prémices de l'Esprit, nous gémissons en nous-mêmes, attendant l'adoption [des enfants de Dieu], la rédemption de notre corps.

Rien ne nous séparera de Son amour — Romains.

Rm 8, 31b-35, 37-39

31 Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ?

32 Lui qui n'a pas épargné son propre Fils, mais qui l'a livré à la mort pour nous tous, comment avec lui ne nous donnera-t-il pas toutes choses ?

33 Qui accusera des élus de Dieu ? C'est Dieu qui les justifie !

34 Qui les condamnera ? Le Christ est mort, bien plus il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, il intercède pour nous !

35 Qui nous séparera de l'amour du Christ ? Sera-ce la tribulation, ou l'angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le péril, ou l'épée ?

37 Mais dans toutes ces épreuves nous sommes plus que vainqueurs, par celui qui nous a aimés.

38 Car j'ai l'assurance que ni la mort, ni la vie, ni le anges, ni les principautés, ni les choses présentes, ni les choses à venir, ni les puissances,

39 ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu dans le Christ Jésus Notre-Seigneur.

Le Seigneur des morts et des vivants — Romains.

Rm 14, 7-9.10b-12

7 En effet, nul de nous ne vit pour soi-même, et nul ne meurt pour soi-même.

8 Car, soit que nous vivions, nous vivons pour le Seigneur ; soit que nous mourrions, nous mourons pour le Seigneur. Soit donc que nous vivions, soit que nous mourions, nous appartenons au Seigneur.

9 Car le Christ est mort et a vécu afin d'être le Seigneur et des morts et des vivants.

10 Puisque nous paraîtrons tous devant le tribunal du Christ ;

11 car il est écrit : « Je suis vivant, dit le Seigneur ; tout genou fléchira devant moi, et toute langue donnera gloire à Dieu. »

12 Ainsi chacun de nous rendra compte à Dieu pour soi-même.

Il est ressuscité — Corinthiens.

1 Co 15, 1-5.11

1 Je vous rappelle, frères, l'Évangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu, dans lequel vous avez persévéré,

2 et par lequel aussi vous êtes sauvés, si vous le retenez tel que je vous l'ai annoncé ; à moins que vous n'ayez cru en vain.

3 Je vous ai enseigné avant tout, comme je l'ai appris moi-même, que le Christ est mort pour nos péchés, conformément aux Ecritures ;

4 qu'il a été enseveli et qu'il est ressuscité le troisième jour, conformément aux Écritures ;

5 et qu'il est apparu à Céphas, puis aux Douze.

11 Ainsi donc, soit moi, soit eux, voilà ce que nous prêchons, et voilà ce que vous avez cru.

Espérance au-delà de cette vie. — Corinthiens .

1 Co 15, 12.16-20

12 Or, si l'on prêche que le Christ est ressuscité des morts, comment quelques-uns parmi vous disent-ils qu'il n'y a point de résurrection des morts

16 Car si les morts ne ressuscitent pas, le Christ non plus n'est pas ressuscité.

17 Et si le Christ n'est pas ressuscité, votre foi est vaine, vous êtes encore dans vos péchés, et par conséquent aussi,

18 ceux qui se sont endormis dans le Christ sont perdus.

19 Si nous n'avons d'espérance dans le Christ que pour cette vie seulement, nous sommes les plus malheureux de tous les hommes.

20 Mais maintenant le Christ est ressuscité des morts, il est les prémices de ceux qui se sont endormis.

La mort engloutie — Corinthiens.

1 Co 15, 51.54-57

51 Voici un mystère que je vous révèle : Nous ne nous endormirons pas tous, mais tous nous serons changés,

54 Lors que ce corps corruptible aura revêtu l'incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu l'immortalité, alors s'accomplira la parole qui est écrite : « La mort a été engloutie pour la victoire. »

55 « O mort, où est ta victoire ? O mort, où est ton aiguillon ? »

56 Or l'aiguillon de la mort, c'est le péché et la puissance du péché, c'est la loi.

57 Mais grâces soient rendues à Dieu, qui nous a donné la victoire par Notre-Seigneur Jésus-Christ !

Mort où est ta victoire ? — Corinthiens

1 Co 15, 51.54-57

51 Voici un mystère que je vous révèle : Nous ne nous endormirons pas tous, mais tous nous serons changés,

54 Lors que ce corps corruptible aura revêtu l'incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu l'immortalité, alors s'accomplira la parole qui est écrite : « La mort a été engloutie pour la victoire. »

55 « O mort, où est ta victoire ? O mort, où est ton aiguillon ? »

56 Or l'aiguillon de la mort, c'est le péché et la puissance du péché, c'est la loi.

57 Mais grâces soient rendues à Dieu, qui nous a donné la victoire par Notre-Seigneur Jésus-Christ !

Pour toujours avec le Seigneur — Thessaloniciens.

1 Th 4, 13-14.17d-18

13 Mais nous ne voulons pas, frères, que vous soyez dans l'ignorance au sujet de ceux qui se sont endormis, afin que vous ne vous affligiez pas, comme les autres hommes qui n'ont pas d'espérance.

14 Car si nous croyons que Jésus est mort et qu'il est ressuscité, croyons aussi que Dieu amènera avec Jésus ceux qui se sont endormis en lui.

17 ainsi nous serons pour toujours avec le Seigneur.

18 Consolez-vous donc les uns les autres par ces paroles.

Nous règnerons avec lui — Timotée.

2 Tm 2, 8-13

8 Souviens-toi que Jésus-Christ, de la race de David, est ressuscité d'entre les morts, selon mon évangile,

9 pour lequel je souffre jusqu'à porter des chaînes comme un malfaiteur ; mais la parole de Dieu n'est point enchaînée.

10 C'est pourquoi je supporte tout à cause des élus, afin qu'eux aussi obtiennent le salut qui est dans le Christ Jésus, avec la gloire éternelle.

11 Sûre est la parole : Si nous sommes morts avec lui, nous vivrons aussi avec lui ;

12 si nous supportons les épreuves, nous régnerons avec lui ; si nous le renions, lui aussi nous reniera ;

13 si nous ne sommes pas fidèles, lui reste fidèle, car il ne peut se renier lui-même.

Aimer en vérité. — Jean.

1 3, 14.16-20

14 Nous, nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons nos frères. Celui qui n'aime pas demeure dans la mort.

16 À ceci nous avons connu l'amour, c'est que Lui a donné sa vie pour nous. Nous aussi, nous devons donner notre vie pour nos frères.

17 Si quelqu'un possède les biens de ce monde et que, voyant son frère dans la nécessité, il leur ferme ses entrailles, comment l'amour de Dieu demeure-t-il en lui ?

18 Mes petits enfants, n'aimons pas de parole et de langue, mais en action et en vérité.

19 Par là nous connaissons que nous sommes de la vérité, et nous pouvons rassurer nos cœurs devant Dieu ;

20 car si notre cœur nous condamne, Dieu est plus grand que notre cœur, et il connait toutes choses.

C'est Dieu qui nous a aimés. — Jean.

1 Jean 4, 7-10

7 Mes bien-aimés, aimons-nous les uns les autres, car l'amour vient de Dieu, et quiconque aime est né de Dieu et connaît Dieu.

8 Celui qui n'aime pas n'a pas connu Dieu, car Dieu est amour.

9 Il a manifesté son amour pour nous en envoyant son Fils unique dans le monde, afin que nous vivions par lui.

10 Et cet amour consiste en ce que ce n'est pas nous qui avons aimé Dieu, mais lui qui nous a aimés et qui a envoyé son Fils comme victime de propitiation pour nos péchés.