Louanges de la Vierge
Saint Bonaventure (L.) - Pierre Corneille(FR.)

1 Accepte notre hommage, et souffre nos louanges,
Lis tout céleste en pureté,
Rose d'immortelle beauté,
Vierge, mère de l'humble et maîtresse des anges;
Tabernacle vivant du Dieu de l'univers,
Contre le dur assaut de tant de maux divers
Donne-nous de la force et prête-nous ton aide;
Et jusqu'en ce vallon de pleurs
Fais en haut du ciel descendre le remède,
Toi qui sais excuser les fautes des pécheurs.

2 Ô Vierge sans pareil, et de qui la réponse
Mérita de porter et conçut Jésus-Christ,
Sitôt que Gabriel t'eut fait l'heureuse annonce
Qu'en un souffle sacré suivit le Saint-Esprit;
Vierge avant ta couche, et vierge après ta couche,
Montre en notre faveur que la pitié te touche,
Qu'aucun refuge à toi ne se peut égaler;
et comme notre vie en disgrâces fertile,
Durant son triste cours, incessamment vacille,
Incessamment aussi daigne nous consoler.

Ave cœleste lilium,
Ave rosa speciosa,
Ave mater humilium,
Superis imperiosa;
Deitatis triclinium,
in hac valle lacrymarum,
Da robur, fer auxilium,
O excusatrix culparum.


Virgo pia sine pare
Gabriele nontiante
quæ meristi portare
Christum, flatu sacro flante,
Virgo partum post et ante,
Refugium singulare,
in hac vita vacillante
Tuos servos consolare.

Les Louanges de la Vierge, écrites par Saint Bonaventure et traduites par Corneille sont en téléchargement sur la page texte/epub de ce site.